Distribution alimentaire aux étudiants.

 

Mardi matin, Carole G. et Sylvie C. du Service Scolarité du Campus UPEC de Sénart à Lieusaint échangeaient avec Eloi, étudiant dans cet IUT et bénévole au 115 Du Particulier, sur le thème de la précarité grandissante dans les campus provoquée par la crise covid. Évidemment, leur école est impactée de plein fouet.
Au 21 ème siècle, dans la sixième puissance mondiale, affamé des gamins scolarisés est tout à fait intolérable et inacceptable, car cette antinomie qui met délibérément en cause « notre avenir social » pourrait bien ouvrir la porte à certaines délinquances pour le moins légitimées par la trahison !
Combien de siècles de lutte sociale nous a t’il fallu pour permettre à nos progénitures d’avoir, sans distinction, accès à l’étude qui est pourtant censé leur garantir une certaine égalité des chances ?
Comment peut on remettre en cause cet acquis « nécessaire à la paix sociale » par l’incapacité à gérer une crise sanitaire contraignant des mômes à la faim alors que notre pays dégueule de bouffe et se complaît dans un monstrueux gaspillage alimentaire ?
Vous avez demandé la justice ?
Ne quittez pas… Nous recherchons l’arlésienne !
A côté de ça, la priorité est d’envoyer du monde pour trouver la flotte sur Mars !
Donc sur terre, après réflexion, le lendemain mercredi, le 115 Du Particulier, représenté par Eloi et Jamal (Résident au Village d’accueil de Sans Abri du 115 DP) envoya un approvisionnement de produits à l’Épicerie Solidaire de cet IUT qui assure une distribution alimentaire tous les jeudis à 25 étudiants.
Et nous serons bien là, chaque semaine, le temps que…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.